Conakry, le 03 juillet 2022, Suite au classement publié par l’institution de Breton woods (Banque Mondiale), sur les performances des ports conteneurs en Afrique de l’ouest, classant le Port de Conakry comme premier port, il paraît d’une nécessité absolue d’éclairer la lanterne publique du Peuple de Guinée, à qui revient cette victoire.
D’abord, le Port de Conakry est un patrimoine national de la Guinée dont l’histoire est liée à la colonisation française jusqu’au recouvrement de l’indépendance politique de la Guinée en 1958, à travers la haute contribution des Dockers dans la lutte syndicale de libération, sous le leadership du Camarade Feu Ahmed Sekou Touré, premier Président.
Le Gouvernement de la République de Guinée est le seul actionnaire à qui appartient ce bien de l’Etat, et qui fixe les grandes orientations portuaires dont la politique de mise en œuvre est adossée au Ministère en charge des transports.
A cet effet, les actes du pouvoir central dont l’ordonnance 010 et le décret 051/PRG/SGG du 17 février 1982, portant création, organisation et fonctionnement de la Société Nationale Port Autonome de Conakry (PAC) qui devient une Entreprise publique à caractère Industriel et Commercial (EPIC) dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière et de gestion, constituent la première phase d’institutionnalisation de l’administration portuaire qui a désormais la charge de gérer ce patrimoine national pour le compte de l’Etat Guinéen.
A l’heure de la mondialisation où les concessions portuaires s’imposent comme vecteur de développement des infrastructures portuaires dans le cadre des partenariats Publics et privés (PPP), les activités d’exploitations portuaires ont été concédées redéfinissant le rôle de la Direction Générale du Port Autonome de Conakry en Autorité portuaire de suivi, de contrôle et de régulation des activités portuaires, à l’image des ports de la sous région ouest africaine.
Pour le cas particulier du terminal à conteneurs, la concession a été actée en 2011 avec le Groupe Bolloré, pour un investissement 500 millions d’euros, dont les phases ont consisté aux actions suivantes :
– La construction d’un quai de 340 ml d’une profondeur de -13 m;
– L’acquisition de portiques et des grues de parcs mobiles pour améliorer la cadence de débarquement et d’embarquement des conteneurs ;
– La réduction du temps d’attente des navires en rade.
Ces actions ont permis sans nul doute d’améliorer les performances portuaires dans un contexte maritime international en constante mutation, faisant passé ainsi le trafic du terminal à conteneurs de 115 000 EVP en 2010 à plus 260 000 EVP à ce jour, soit une augmentation de 115% en une décennie.
En janvier 2022, le Gouvernement Guinéen a lancé le Programme H24 qui consiste à faire fonctionner le Port de Conakry 24/24 et 7/7 afin de décongestionner la plateforme portuaire. Tous les acteurs de la communauté portuaire ont sacrifié leur sommeil et leur temps pour se mettre à la tâche afin de réussir le pari de la compétitivité du Port de Conakry.
Cette histoire enrichissante de ce patrimoine national est le fruit des efforts conjugués et de la synergie d’action du Peuple de Guinée l, dont l’engagement et la détermination ne failliront pas pour la patrie.
Notre ambition est de maintenir le cap et de nous surpasser dans le travail, la justice et la solidarité, telles sont les devises de notre cher pays la Guinée.
Pour le salut du Peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.